1921 : le lancement de la saison d’hiver

A l’orée du siècle

Rappelons brièvement qu’en 1903, quelques villas sont construites sur les pentes qui s’étagent au-dessus du village d’Odeillo autour du lieu-dit, le Recaut (ou ruisseau d’en haut).

Elles sont la propriété d’une clientèle urbaine et fortunée résidant à Perpignan, Barcelone, Toulouse ou Paris et ne sont habitées qu’à la belle saison.

L’hiver, le village se referme autour de sa population.

Odeillo-Font-Romeu, 1905-1925, collection Estampes et Photgraphies, BnF

En 1910, on lance la construction du Train jaune et du barrage des Bouillouses qui fournit l’électricité nécessaire au fonctionnement de la ligne. Dans le même temps, la Compagnie des Chemins de Fer du Midi finance la construction d’un palace, inauguré en 1913.

Voir l’article sur le Grand Hôtel dans ce blog.

Un lieu de villégiature d’emblée pensé pour la saison d’été…

Dès son lancement, Font-Romeu rejoint le nombre des villégiatures de montagne réputées pour les bienfaits de leur climat et la beauté de leurs paysages.

L’été, cette clientèle select profite de tout le confort moderne, ainsi que des attentions d’un nombreux personnel. Un orchestre, une salle de bal, un casino, des salles de spectacles et divers équipements sportifs (courts de tennis, parcours de golf…) lui assurent foule de divertissements.

… et celle d’hiver

Toutefois, la direction du palace décide d’emblée que l’établissement doit également ouvrir ses portes en hiver pour accueillir une clientèle férue de sports d’hiver.

Un projet mûri de longue date

En témoigne un article paru dans Le Petit Oranais en date du lundi 4 août 1913. Cet article, commandé par la Compagnie des Chemins de Fers du Midi pour annoncer l’ouverture récente du Grand Hôtel, « lance » déjà la saison d’hiver :

Tandis que l’été, les hôtes de Font-Romeu jouiront des charmes de leurs excursions sans cesse variées, ils trouveront, en hiver, d’immense champs de neige et de glace appropriés à tous les sports. Pendant une longue période, la neige recouvre le plateau de Font-Romeu, des pentes favorables aux courses de lugges [sic] et en bobsleighs offriront aux amateurs des sports d’hiver l’embarras du choix pour se livrer à leurs exercices dans tous les environs de Font-Romeu.

Le Petit Oranais, Chemins du Fer du Midi, « Font-Romeu (Pyrénées-Orientales) Ouverture 20 juillet 1913 »,  4/8/13, n.p.

Un an plus tard, jour pour jour, la déclaration de guerre interrompt brutalement l’activité du palace.

Il faudra attendre 1919 pour qu’elle reprenne, toujours à la belle saison.

Lancement officiel de la saison d’hiver

Toutefois, au cours de l’hiver 1920-21, Font-Romeu connaît un tournant qui va s’avérer décisif pour son avenir.

Emmanuel Brousse, alors ministre des finances et originaire de la Cerdagne décide, avec le soutien de la population d’Odeillo, de lancer les sports d’hiver à FOnt-Romeu.

Le 28 décembre 1920,  le coup d’envoi des sports d’hiver est donné dans le cadre somptueux du Grand Hôtel.

L’événement est relayé par la presse nationale. Ainsi, dans le Miroir des Sports du 6 janvier 1921, Gabriel Hanot signe un article élogieux et magnifiquement illustré de photos qui rend compte de la semaine de sports organisée à l’occasion du lancement de la première saison d’hiver :

SITUÉ dans les Pyrénées-Orientales, non loin de la frontière espagnole et des enclaves de Livia et d’Andorre, en pleine montagne, à 1 800 mètres d’altitude, sur la pente de la grande forêt de sapins qui domine le haut plateau de la Cerdagne française, Font-Romeu, qui était jusqu’à présent, exclusivement une station climatique d’été, vient d’inaugurer il y a huit jours, sa première saison de sports d’hiver. 

Cet article est illustré d’une magnifique photographie panoramique découvrant tout le haut plateau de la Cerdagne sous la neige :

Le Miroir des Sports, 6/1/21, Vue panoramique de Font-Romeu

Hanot poursuit :

Afin de retenir les Français et d’attirer les étrangers dans la France qui commence à peine à s’éveiller à la vie touristique, afin aussi de montrer que notre pays est aussi capable que n’importe quel autre de posséder des stations d’hiver convenables, la Société des Chemins de Fer et Hôtels de montagne aux Pyrénées a résolu de contribuer à la pratique des sports d’hiver dans les montagnes du Sud de la France en créant, au Grand Hôtel de Font-Romeu, une patinoire et une piste de 800 mètres qui sera du reste incessamment allongée et améliorée, pour luges. Sur cette patinoire, aménagée devant la terrasse de l’hôtel, le champion de France de patinage sur glace Pigneron et les excellents patineurs Magnus et Sabouret se sont livrés, mardi dernier, à de belles exhibitions et à un concours de figures très réussi.

Le Miroir des Sports, 6/1/21, BnF Gallica

Un skieur a donné une démonstration de ski- skoring, c’est-à-dire de ski attelé. Et les skieurs ont pu s’en donner à cœur joie sur les immenses champs de neige environnants.

Le Miroir des Sports, 6/1/21, BnF Gallica

Font-Romeu est la dernière conquête du tourisme français, d’été et d’hiver.

– Gabriel Hanot, L’INAUGURATION DE LA PREMIÈRE SAISON DE SPORTS D’HIVER, A FONT-ROMEU, DANS LES PYRÉNÉES, le Miroir des Sports, 6/1/21, p. 12)

Photo de Font-Romeu de l’agence Meurisse de 1921.

A suivre :  les premiers sports d’hiver pratiqués dans la station

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *